• Aujourd'hui, je bricole je reste  à la casa pour faire quelques échalotes au vinaigre blanc, et manger des aspirines

     

    Echalotes au vinaigre

    super facile

    DSC08536.JPG

     

    DSC08554.JPG

    - Un bocal qui se ferme hermétiquement, ici en voici un de 1,5 litres

    - Du vinaigre blanc , (600 ml dans mon cas) oui je sais la mode est au

    - balsamique......mais je m'en tap...... de la mode

    - Quelques saletés aromatiques jetées négligemment , un pincée de sel et basta

    DSC08542.JPG

    Ébouillantez vos échalotes afin de les épluchez sans verser des torrents de larmes

    DSC08539.JPG

    Ranger vos échalotes dans le bocal en "coinçant" des mimis fleurs de thym sèches, bientôt fin avril il y en aura de nouvelles, rien ne sert de garder de vieille plantes aromatique , elles perdent leurs effet au fil des années, sauf le thym, mais bon chaque année je suis envahi de thym autour de la maison , la débroussailleuse fait un vrai génocide de thym, papa maman enfants, chaque année

    DSC08550.JPG

    Faites bouillir du vinaigre blanc (mettre l'aérateur ou ouvrez la fenêtre)

    Y jeter du laurier , grains de poivre, 1 baie de genièvre, un poil de sel,4 gousses d'ail dégermées si nécessaire  et une branchette de thym , laissez infusez 1 minutes et versez dans le bocal

    Fermez hermétiquement et attendre 2 à 3 mois avant de consommer, un coloration en rose du vinaigre va se faire , c'est normal

    C'est tout


    votre commentaire
  •  

    Rediffusion  du 6 Mars 2013

     

       

     

    Je vais ne plus rien dire et me délecter de faire pétiller ma cheminée, prenant des risques considérable et tuant des milliers de gens par mon action "irresponsable"

     

     

     

    Soupe paysanne à la ventrèche au feu de bois

     


     

    DSC02937.JPG

     

    Crise oblige je fais les fonds de frigo, et voila que mon neurone visuel repère un reste de ventrèche un peu dur. Après avoir goûté un morceau et terminé aux urgence j'ai tout de même décidé de faire ma soupasse de 4 sous

     

    Pas de panique si vous n'avez pas de ventrèche du bon petit salé coupé gros fera l'affaire, et s'il vous manque de la viande continuez à couper les bouts de doigts comme cela notre Etat si généreux vous octroiera une pension royale pour accident du travail

     

      ventrèche

     

    J'ai fais cette soupasse sur le feu de bois car je suis entouré de pins

    Sachez que vous pouvez le faire sur tout type de feu pour ceux qui n'ont pas de cheminée

     

     

     

    Ingrédients

     

    - 3 grains de poivre concassés

     

    - 3 grosses carottes

     

    - 3 gousse d'ail aplaties

     

    - 300 grammes de ventrèche coupée en gros dés

     

    - 1 gros oignons émincé

     

    - 2 belles pomme de terre coupées en gros cubes

     

      heu du sel, si la ventrèche n'est pas trop salé

     

    -1 feuille de laurier, un branchette de thym et une de sarriette

     

     

     

    Et une cocotte fonte avec couvercle évidement

     

      Allumez votre cheminée avec une pigne (pomme de pin pour les français) et du bois sec

     

    DSC02919

     

    Préparez vos légumes

     

    Rincez votre cocotte pour enlever les crotte de "gari mortui" Loirs en français

     

     

     

    Mettez dans l'ordre dans la cocotte

     

    Les morceaux de ventrèche

     

    DSC02921

     

    Puis l'oignon, touillez

     

    DSC02922

     

    Ajoutez un peu d'eau

     

    Les gousses d'ail

     

    Ensuite les carottes en rondelles

     

    DSC02923

     

    Puis les pommes de terre en gros dés

     

    Les grains de poivre, laurier, thym et sarriette

     

    DSC02924

     

    Couvrez d'eau

     

    DSC02932

     

    Mettre le cabucéou (couvercle) si vous ne voulez pas avoir de la soupe à la fumée , et mettre au coin de la cheminée  (le petit bouillon continuera )

     

    DSC02931

     

    Comptez  1 à 2 heures selon la force du bouillon et rectifiez l'assaisonnement avant de servir chaud  religieusement sur une tranche de pain rassis frottée d'ail.


    votre commentaire
  •  

    Platon disait : Seul les morts connaissent la fin de la guerre

    pas joyeuse  la citation aujourd'hui

     

    Mieux vaut une citation de miam : tous les champignons se mangent, certains , une fois seulement

     


    Figurez vous qu' hier après midi j’ai pris une remède de cheval contre mon mal de dos, faut dire que la colonne verticale a plutôt la forme d’un ADN géant, avec en plus les disques lombaires  ressemblent à des assiettes de scène de ménage.

    Non mais , tout le monde attend que je leur dise le nom du remède, ce n’est pas de la coco à la  papaye, ni un cortinozoïde crochu vendu en cachette. Les effets secondaires sont un peu fâcheux, il empêche de dormir, portant cela fait douze heures que je l’ai absorbé tellement mon dos me faisait souffrir. J’ai bien essayé de dormir, même de mettre des pinces à linge aux paupières ; que nenni, rien n’y fait.

    Faire le  « marteau » par exemple, mais nan, je vous raconterais cela un autre jour ou nuit si vous êtes sages. Voila, j’ai tout bêtement écrit cet article vraiment très nul et qui va décevoir Tante Victorine

    Allez vaï, je vais vous raconter une histoire vraie que j’ai vécue dans ma jeunesse, et croyez moi c’est de l’auto flagellation

     

    L’apprenti à ressort fait le saut de la mort 

    crédit photo le net

     

    Je ne mettrai pas les vrais noms pour ne pas froisser certaines personnes de mon village.

    Lorsque j’étais jeune apprenti électricien il m’est arrivé plein de trucs assez fumeux, même travailler dans un bordel (mais non, comme électricien , pas comme gigolo!!!Celle là n’est pas mauvaise aussi)  d’ailleurs mon premier jour d’apprentissage je n’ai fait que des trous et accroché des tableaux à Riez,  à 50 km de mon village, la journée commença à 8 heures pour se finir à 21 heures à la maison, et bé je me suis dit ça va être dur à ce rythme, mais jeune on est plein de ressorts

    Ah oui con de jupinou, tu vas en parler des ressorts !!!

    Voila, c’est presque une histoire banale, c’était en 1970, et plein d’écrivains anglais avaient élu domicile dans notre petit village, oui mon village est très connu et je ne vais pas faire une liste qui vous laisserait dubitatif. Ce jours là,  une belle journée de Mai, pas comme aujourd’hui, nous allâmes mon patron et moi faire quelques réparation dans une vieille bastide qui s’appelle la C-----lle, un maison quillée (perchée) sur une colline avec des étages de plus de 3 mètres (oui j’ai mesuré après), et alors, j’étais svelte souple et casse cou étant jeune, la preuve je suis tout cassé maintenant

    crédit photo le net

    Je reprends, donc cette maison était habitée par un vieil écrivain très british qui avait une femme jeune et superbe, ba oui j’ai des yeux, (d’ailleurs les anglaises sont très belles ou très moches) et par contre ils avaient une fille de mon âge environ très très laide, ou ils l’avaient adopté dans un zoo, ou l’ADN avait transité par Tchernobyl, ou cause la plus plausible les spermatozoïde du père étaient desséché, des spermato morts vivants (mon prof de science nat disait, visez la tête, faut être con pour mettre ça dans une histoire)

    Bref je ne vais pas faire une description détaillé de la fille, mais il y a des belles rousses enflammées , comme il y en a des très laides enflammées, of course !

    Mon patron pour me faire une blague, oui on déconne partout en Provence et à n’importe quel propos, d’ailleurs quand il pleut fort on sort les moutons afin qu’il rétrécissent afin qu'ils puissent  rentrer dans la crèche à Noël,  VOUI, la laine rétrécit !

    Donc il me fait monter au premier pour réparer la « poire » du lit  (les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître), et me dit prends ton temps, heu j’aurais préféré travailler dans la chambre à la mère et de beaucoup

    Bref pour réparer une poire, il faut ou monter sur le lit (ça se fait pas)  ou le tirer pour passer entre le mur et lui, chose aisée, là c’est la partie technique

    Mon patron, que  Dieu soigne  son âme, avait fermé la porte à clé « négligemment » ou "machinalement" comme dans Marius de Pagnol. Et qui il y avait dans la chambre Ro………a, ah, négligemment habillé, même en faisant de gros efforts il n’y avait rien de bien dans cette être de chair qui aurait pu  éveiller un soupçon d’un désir quelconque chez tout jeune de mon âge, même un sein entraperçu était déjà flasque et flétri si j’avais été vampire j’aurai pu lui sucer le sang mais ce n’est pas dans mes gênes.

    Bref ses intentions étaient bien affichées, un peu comme dans les films, mais un film d’horreur. Et paf elle me coince avec le lit contre le mur, pan dans les parties sensibles, oui les zoms sont fragiles, mais pas assez pour me laisser faire

    ………………………………………..

    Partie romancée

    Je saute sur ma caisse à outils et je sors mes 4 paires de menottes en velours  (tous les électriciens ont ça) je l’attache sur le lit et la bâillonne avec le vieux chatterton blanc qui pèque (c’était pas  Lady Chatterley) ! Je saute sur le lit j'arrache...... Son père qui entend le rafus monte avec l’arquebuse et me transforme en pâté pour chien……

    Stopppppppppppppppppp ! T'es complètement à la masse, tu es sur que se ne sont pas des cachets vétérinaires pour cheval que tu prends

    Mais t’es givré, complet avec tes cachets ! va pendre un bain de siège à la Rika Zaraï, et froid !!!!!!!

    …………………………………………………………….

    Donc je repousse le lit et rapide comme Zorro je saute pas la fenêtre, mais point de fidèle destrier , putain 3 mètres sur du dur c’est Hard pour les genoux, mais mon honneur était sauf. Et qui je vois goguenard, mon patron en train de se tenir les côtes et qui me dit :

    Et la caisse à outils ?

    Bééééééééééééééé, j’avais peur de l’abîmer en sautant avec !

    Voila, c’est con mais cette histoire est vraie, un peu enjolivée (nan pas la fille, elle vit toujours et elle est encore plus laide) excusez gentes dames qui me lisez mais c’est vrai, mais elle était gentille , j’ai même bu un pot avec elle ,  longtemps après, longtemps

    Il y a prescription


    votre commentaire