• Publié le 4 Décembre 2018

    Le pain sans pétrissage de A à Z, version revue, plus simple
    Le pain sans pétrissage de A à Z, version revue, plus simple

    Attention : dans cette version seule les quantités sont différente et plus facile à retenir

    Voila donc à quoi cela ressemble , c'est la confection de A à Z de ce pain, pâton, levée, mise en forme et cuisson, et ne rigolez pas

    Ingrédients :

    Mettre dans l'ordre dans un récipient adapté :

    Cuisson à 250° 18 minutes

    - 675 grammes d'eau "non chlorée" j'insiste

    - 1 seul sachet de levure lyophilisée de marque Alsa type briochin

    - 1000 grammes de farine T55 banale

    - 17 à18 grammes de sel fin 

     

    Attention la recette est longue en explication, mais très vite faite, et facilement, voici le résultat obtenu, soit 16 petits pains de 100 gr environ

    pain-sp--5-.JPGpain-sp--6-.JPG

    Précision : il ne faut rien de spécial pour la réaliser, à la limite une corne à débarrasser , une spatule en bois et un four qui puisse au moins monter à 250° de préférence avec une bonne inertie thermique mais ça c’est une autre histoire.

    La principale modification apportée dans la quantité des ingrédients, cette fois c’est pour un Kg de farine (j’emploie de la T 55 normale)

    Tout cela peu être divisé par deux  si cela vous arrange

    Cuisson à 250° 18 minutes

    Ingrédients de base

    -        650 ml ou 650 gr (pas au pif, il faut peser) d’eau non chlorée

    -        1000 gr farine T55

    -        du sel fin de table 15 grammes

    -        le sachet de levure de ce type ci-dessous, cette dose est prévue par le fournisseur pour 250 gr de farine, je n’en met qu’un par kg c’est pas la peine d’en mettre plus, j’ai essayer cela ne change rien sur une longue période de levée

    pain-sp.JPG

    pour le sel

    pain-sp--8-.JPG  pain-sp--10-.JPG  pain-sp--13-.JPG

    si  vous n'avez pas de balance cela fait 5  1/2 cuillères à café rase

     

    1   Dans un grand récipient du genre tupperware versez  l'eau en premier, de l'eau non chlorée , de source ou en bouteille

     

    2   Saupoudrez la levure lyophilisée sur cette eau et surtout pas l’inverse

    3  Faites une peu tournez ce mélange comme le font les orpailleurs dans leurs battes

    4   mettez par dessus toute la farine

    5  saupoudrez de sel la surface de la farine et mélanger à sec ce sel de surface (la farine surnage en fait) avec votre spatule

    6  Touillez  fortement mais ne pas pétrir, aidez vous sur la fin de la corne à débarrasser pour racler le bord de votre récipient, et bien mélanger

    7   Mettez un couvercle de préférence en plastoc pour éviter que le pâton croûte en surface (moi c’est un couvercle en inox et ça fonctionne)

    8   recouvrez le tout avec un torchon épais, cela peut prendre longtemps en hiver, ci-dessous je procède de la sorte, attention en aucun cas il ne faut un couvercle étanche

    pain-sp--16-.JPG  pain-sp--17-.JPG

    Cette étape est longue à décrire mais rapide en réalité

    Oublié cette préparation dans un coin sans courant d'air et rentrez le récipient pour un passage de une nuit au frigo.

     

    La photo des pains ci-dessous est réalisée en un après midi

     

    ciel-0106--Resolution-de-l-ecran-.JPG

     

    Le lendemain matin mettre le four en marche thermostat 250/275°

    Préparez vos plaques où va cuire vos fournées, dans un four statique traditionnel n'essayer pas de cuire sur deux  étages c'est la cata assurée

    Façonnage  très sommaire

    Cuisson T° 250° durée entre 16 et 20 minutes, attention ça brûle vite

     

    Pour 1 kg de farine il me faut faire 2 fournées

    -        Sortez votre récipient du frigo

    -        Farinez votre plan de travail et vos mains

    -      Ensuite il y a deux façon de faire, ou vous prenez des parts sensiblement égales directement dans le récipient , ou vous débarrassez le pâton entier sur le plan de travail et vous divisez en parts égales, mais faut allez vite pour le façonnage très relatif

    -        Posez vos petites baguettes sur une plaque cuisson sur laquelle vous avez découpez un papier cuisson, attention de ne pas boucher les trous latéraux avec votre papier

     

    On va cuire  à mi hauteur

    -        Mettre le lèche frites au plus bas que vous puissiez, au chauffage ce lèche frites va devenir très chaud et c’est à cet endroit que l’on versera un grand  verre d’eau en même temps que vous enfournez, la vapeur dégagée va dorer votre pain et cela à chaque fournée.

    -         Avec un objet très affûté faites quelques entailles bien profondes

    -         ouvrir le four rapidement et versez l'eau, attention à la vapeur qui brûle facilement la peau

    -         Enfournez à mi hauteur, dans mon four la cuisson dure 17 à 18 minutes , temps donné par mon four statique

     

    Sortez votre pain sur grille, vous allez l'entendre craquer comme dans les anciennes boulangeries

     

    Ce pains se congèlent très très bien, et la croute ne se détache pas. En faisant de cette façon je ne fais que deux fournées par semaine , même moins.

    Je pense que cela fait plus de 3 ans que je ne vais plus à la boulangerie pour le pain. Je n'ai jamais calculé si cela faisait faire des économies, mais faire son pain et magique et valorisant . Boulanger est un beau métier, créer de rien le pain devient nourriture de roi


    votre commentaire
  • Dernièrement, je suis passé devant un étal de choux verts , cela m'a donné l'envie de faire une bonne grosse potée , car le froid sera bientôt là ( c'est une excuse) et ma fille et ses amis aime bien ça
     En plus de ce chou , il y avait plein de cochonnaille en promo ce jour là, évidemment les commerçants ne sont pas fous. Ce plat n'est pas "ruinatif" mais tout dépend de ce que vous comptez mettre dans la marmite.
    Pour réaliser cette  "petite potée sans prétention ni appellation" il vous faudra un beau chou vert , plus quelques bricoles. Ces "bricoles" font monter l'addition mais raisonnablement , surtout si vous réalisez votre cochonnaille vous même.

    Je ne prétends pas vous mettre une  des  recette des vraie potées qui parsèment notre beau pays la France , car cette recette n'est pas de notre région,  évidemment les connaisseurs vont faire gnignigni, "et que le bouillon dégraissé se sert avant sur des tranches de pains" ; c'est pas la peine cela donne des rides au visage, et puis seul le résultat compte du moment que c'est bon et que les invités "c'est pas un plat pour deux hein" ne sont pas malades le lendemain

     

    potee-chou--5-.JPG

     

    potee-11--Resolution-de-l-ecran-.jpg

    Entre braconner et pêcher à la grenade, il y a une différence.
    Philippe séguin (1943-2010)
     

    Attention cette recette n'a rien de diététiquement  correct

    il vaut mieux inviter des amis pour boustiffailler tout ça

    CUISSON classique 2 1/2 à 3 heures

     

    -  1 chou vert bien joli et bien serré , vérifiez que les feuilles extérieures ne fassent pas les badaou*
    - 300  grammes de couenne avec son gras
    - 12  belles pommes terre fermes
    - 5/6 belles carottes
    - 3 gros oignons piqués d'un clou de girofle + 1 oignon à émincer
    - 1 belle branche de céleri
    - 1 beau navet
    - 1/2 litre de vin blanc
    - 3 gousses d'ail
    - 400 grammes de petit salé fumé

    - 4 côtes de porcs fumées (pour les gros gourmands)
    - 2 pieds de porc
    - 4 saucisses de Morteau
    - 4 saucisses de Montbéliard

    - 4 saucisse de Toulouse
    - un jarret de porc demi-sel
    - 1 poireau

    et puis toute les conneries qui vont avec , sel, poivre , gros bouquet garni, grains de poivre noir...

    1 ère étape

    Choisissez un endroit dans votre garage où personne ne viendra vous embêter (odeur)
    Comme je n'avais qu'une marmite et un feu  il a fallu que je procède de la sorte :
    Dans une grosse marmite faites blanchir fortement les pieds, et le jarret
    Jetez l'eau et rincez viande et marmite, réservez la viande au frais. oui c'est berk

    potee-13--Resolution-de-l-ecran-.jpgFaites blanchir le chou vert coupé en quatre avec une poignée de sel (n'oubliez pas de lever la partie centrale, trognon et côtes)
    Videz et rafraîchissez le chou puis réservez

    potee-14--Resolution-de-l-ecran-.jpg2 ème étape

    Mettez votre couenne coté lard à fondre
    Coupez l'oignon en rondelles
    Ajoutez quelques chutes de petit salé

    potee-15--Resolution-de-l-ecran-.jpg

    Émincez le céleri, et faite un peu revenir le tout
    Puis mouillez avec votre vin blanc

    potee-12--Resolution-de-l-ecran-.jpg

    Mettez les pieds de porc et le jarret , plus les deux oignons piqués
    Le poireau tronçonné en trois
    Le morceau de petit salé
    Le bouquet garni

    Couvrez d'eau et faites partir à bon feu pour deux heures, bon poids (les pieds et le jarret sont longs à cuire)
    Écumez  de temps en temps

    Jetez dans la marmite, les carottes , les saucisses , les pommes de terre, le navet coupé en deux et le chou par dessus, éventuellement les côtes de porc

    3 ème étape

    Assaisonnez, poivre moulu, gros sel , poivre en grains
    Couvrez avec le chou  puis les pommes de terre et faites partir à feu normal à couvert
    Comptez une heure , en principe les carottes et pommes de terre tiennent,  la présence du peu de vin blanc qui reste  ralentit leur cuisson

    Découvrez et sentez le bon fumet

    potee-16--Resolution-de-l-ecran-.jpg

    Servir très chaud

    Vous pouvez manger en entrée chaude, le bouillon dégraissé sommairement  et versé sur une grosse tranche de pain de campagne. Mais nous on mange directement dans la marmite et en plus on a qu'une cuillère pour tous

    Au fait, je ne connais pas du tout la soupe au choux, je connais juste le film culte d'une génération.

    Si vous en avez une bonne soignez sur que je suis preneur


    votre commentaire
  •  

     

    Ba oui la puttanesca* a des explications multiples, mais bon, c'est le plus vieux métier du monde il parait, quoique Dieu était là avant pour créer, non! donc le plus vieux métier du monde c'est créateur, le premier ouvrier s'appelait Dieu

    Non c'est pas de la bouse de vache

    DSC00393.JPG


    Je me suis aperçu que, si le travail bien fait est source de joies puissantes, la paresse savourée en gourmet ne l'est pas moins. Les gens qui ne travaillent pas ne s'ennuient jamais. Les gens qui travaillent s'ennuient quand ils ne travaillent pas.
    François Cavanna (1923-2014)

     


    Je ne suis pas sur de vous donner la bonne recette mais j'aime bien à ma façon (voui je suis accro aux pâtes, je me fais des "rails" de farines avec un macaroni dans chaque narines)

    Même faire des avoines ou langues d'oiseaux me procure du plaisir, , c'est long à faire mais je vais embaucher  A. Monte au Bourg, vu qu'il est libre

    DSC00395.JPG

     Bon, on va commencer

     

    Pour 4 personnes: ou deux gros mangeurs

    - 400 grammes de spaghetti

    - 400 grammes de tomates pelées du jardin, ba voui elles donnent un peu en ce moment

    - 100 grammes d'olives noires fachouire escachées (émiettées) de mes oliviers

    - 100 grammes d'olives vertes dénoyautées du jardin aussi

    - 6 anchois maison (facile à faire, j'essaierai de vous faire une vidéo)

    - 1 cuillères à soupe de câpres blanchis because vinaigre , ici on a pas au sel et  je ne sais pas les  faire au sel

    - 2 gousses d'ail ou plus, selon convives mâles ou femelles

    - feuilles de marjolaine, un petit peu

    - un peu de piment doux, très peu

    - persil haché à votre discrétion

    - huile d'olive extra-vierge de vierges vierges.

      Dans une grande poêle la mienne est pitchinette, faire rissoler les gousses d'ail dans 3 cuillères à soupe d'huile d'olive, les tomates, les olives vertes, les olives noires

    DSC00355.JPG

      pilez les anchois avec de l'huile d'olives plus que vierge , 1 gousse d'ail, du persil( je ne mets que les anchois en dernier, l'anchois salé cuit est infâme)  ajoutez la marjolaine si vous le désirez (pas obligatoire me dit une lectrice) les câpres blanchis

    DSC00356.JPG

    Attention pas de mixer ou pan pan sur les doigts

    Le pilon se dit "trisson" en provençal il est buis

    DSC00359.JPG

      Pendant de temps, faire cuire vos spaghetti al dente dans un grand récipient d'eau bouillante salée. Conserver de l'eau de votre cuisson des pâtes et une fois cuites, Déposer ces dernières dans ( la préparation à la sauce tomate.) moi je me sers de l'eau pour allonger ma mixture pilée)

     

    Je sers le "pesto anchois ail persil" à part comme ça les convives aromatisent leurs spaghetti à leur façon

    DSC00391.JPG

     

    * pourquoi puttanesca avec deux t, peut être pour les deux tétés mais l'explication est osés !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires