• Pourquoi l'Opinel n'est pas Provençal


    Cela me tarabuste, car ce canif bon marché, polyvalent et solide est utilisé par une majorité des provençaux. Son succès vient de sa rusticité et son prix plus qu'abordable, et comme vous le savez tous, en Provence on est pauvres

    Je pourrai commencer par :
     

    "Maintenant que tu es grand mon fils je t'offre ton premier Opinel "
    ou

    "Voici un don du Ciel, va graver les tables de la loi, mon fils, ou des petits coeurs sur les arbres tu passeras moins pour un fada, méfiance si tu graves des lettre sur ton bureau à l'école car je ne pense pas que ton instit te prennes pour un rejeton de Gutenberg "

    En fait c'est un peu comme ça que cela se passait, "avant", et tout le monde avait un Opinel dans sa poche vers l'âge de 8/10 ans , en fait nous étions de vrais délinquants armés, on ne comptait plus les massacres en série dans les écoles primaires, les temps changent. Je parle pour les mecs évidemment, les jeunes  filles avaient des limes à ongles ou un castreur automatique à plusieurs coups pour les mecs un peu trop entreprenants.

     

    Si vous souhaiter connaître son "L'Histoire d'Opinel " allez sur le site officiel d'Opinel, où une révolution à vu le jour, si vous voulez plus de détails le Net regorge de renseignements.
    Attentioon pour les voyageurs en avion, ce canif savoyard est devenu maintenant une arme de destruction massive pour les Etatsuniens , mais il trône toutefois au musée d'art moderne de NewYork.

     

     

    Plus de cent ans après, le fameux couteau OPINEL à la marque "La Main Couronnée" est diffusé sur tous les continents. Il est présent au Musée d'Art Moderne de New York et en 1985, Le Victoria et Albert Museum de Londres le sélectionne dans "the good design guide", recueil des 100 plus beaux produits du monde !


    Si vous êtes Français et que vous lisez cet article vous ne devez sans doute pas ignorer la guerre entre Opinel et Laguiole
    , et le véritable culte de la secte Opinel. Je suis dans le clan Opinel , et j 'ignore les laguioles, ces couteaux de riches.

    En voici quelques uns sortis de mes tiroirs où de ma poche

    dsc04733.jpg

     Hormis le N°13 qui ne sert que de déco, tous les autres servent ou on servi. Pourquoi le N°13 ne sert à rien, mais tout simplement parce que le manche est bien trop gros par rapport à la lame, (regardez un couteau de boucher c'est le contraire) il est plutôt ici pour compléter une série

    Ci dessous une échelle plus réaliste avec un couteau de boucher banal

    dsc04743.jpg

    Ok , nous n'avons pas les mains de Chabal le végétarien

    Pour la cuisine de tous les jours en tant que couteau d'office, je recommande pour mes visiteuses qui aiment faire la cuisine, la série des 102 ou 112, ils existent même en couleur et vous pouvez vous en servir à table tous les jours. Allez zou, je fais un peu de réclame

    Les 102 et 112 ne sont pas chers et sont vendus par deux dans toutes les quincaillerie au prix de 8 à 9 euros

    4 Euros pour un N° 8 , regardez le prix d'un simple laguiole et vous comprendrez pourquoi je me sers d'un Opinel. Et puis si vous le perdez, mis à part le lien affectif, ce n'est pas grave;
    En plus c'est fabriqué en France, chose de plus en plus rare.

    Pour les puristes qui ne reconnaissent que l'opinel à lame carbone optez pour le 102

    Pour tous les jours en couteau d'office préférez le 112 qui est qui inoxydable , mais qui a tout de même un tranchant remarquable, attention il est très pointu, ne vous amusez pas à émincer avec ce couteau, c'est l'accident assuré.

    Un seul reproche, le manche qui est un peu "léger", mais qui résiste 

    D'ailleurs il faudra que je fasse un petit article sur les différents couteaux de cuisine un de ces jours 

     dsc04747.jpg

     En détail maintenant mes Zopinels.

    dsc04737.jpg

     Du haut vers le bas

    Le N° 13 , bof
    Le N°6 sans virole, une antiquité
    Les N° 8, 9 et 10, tous en lame carbone, lame qui devient noire si l'on l'essuie pas après usage, vous pouvez percer facilement les boîtes de conserve et même les ouvrir si vous avez un peu de gaoubi, l'idéal est le n°9
     Personnellement j'utilise le 10 , mais avec la sarkomaniaque, c'est risqué de se promener avec un canif de la sorte dans la poche. Direct en tôle, en plus ils vous piquent le saucisson
    Le plus bas est un antique N° 8 de ma prime jeunesse très usé, et sans virole de sécurité (voir article précédent)
    Vous préférez quoi pour faire un petit déjeuner champêtre ?

    couteau1.jpg

    Le noir c'est pour le "sarko sauvage" qui est un dur à cuire  et à avaler, et il faut le couper en petits morceaux

    Soyons plus sérieux , voici quelques aliments de survie qui vont bien avec un opinel

    p5210001.jpg

    Une  pancetta faites par une amie

    Ou alors vous avez le classique Jésus

    extrieur19janvier2006020.jpg

    Et du pain fait main cuit au feu de bois  au choix

    04042007032.jpg

     Pensez au printemps à ramasser quelques fèves crues et c'est le bonheur assuré

    fves2007002.jpg

    dsc01206.jpg

    A zut le tire bouchon pour le rouge ? Voici donc la révolution  Opinel, qui depuis plus de 100 ans n'avait pas de tire bouchon dans sa panoplie de couteaux. (voir lien en début d'article). Pour les puristes  c'est un crime. Snif.

    http://www.evana05.fr/images/DSC04596.JPG

    Demain si je vais vers le mieux je vous montrerais comment enlever un bouchon d'une bouteille avec mon vieil opinel , amateurs s'abstenir

     

     

     

     

     

  • Commentaires

    12
    René l'anchois
    Mardi 26 Août 2014 à 18:00
    René l'anchois

    http://a-couteaux-tires.zevillage.org/news/douk-douk-vs-opinel

    Tu tapes  "douk douk" chez mon ami google et tu auras plein de belles photos.

    Et maintenant au dodo sinon Mireille va me crier...Hii

    Bonne nuit.

    11
    Gueirard
    Mardi 26 Août 2014 à 18:00
    Gueirard

    Adiou

    Je ne peux plus m'en passer et partout ou je vais il est avec moi.

    J'ai le N°12 en inox et comme je m'en sert pour tout je dois l'affuter sans arret et plus jamais d'inox.

    Je deviens fada à chaque fois pour l'affuter c'est la galère ou alors je suis completement nioque.

    Adéssias 

     

    10
    René l'anchois
    Mardi 26 Août 2014 à 18:00
    René l'anchois

    Bonjour Jupi.

    A quoi reconnait-on un bon ardéchois  ?? Et bien il a toujours dans ses poches un bon couteau et un sac en plastic....Hihi..  Et oui, il faut toujours prévoir l'impensable.Tomber sur quelques cèpes ou girolles, des asperges, des poireaux, des pissenlits ( ils commencent à bien sortir), manger les pommes du jardin du voisin, des poires , couper un saucisson pour le casse-croûte  etc.....Donc l'opinel est indispensable, bien que j'utilise le plus  souvent  un " douk douk".Il est plus fin,moins encombrant et coupe mieux à mon avis qu'un opinel. Seul inconvienent selon le modèle, il rouille donc à surveiller.Quand je vais à la pêche ou aux champignons, j'en ai toujours au moins 3 sur moi  ( petit modèle ) plus 1 en réserve dans la voiture. On les perd tellement vite. Par-contre, en cuisine, je ne l'utilise jamais car trop dangeureux. J'ai connu le douk douk à Nouméa en 85 et depuis je l'ai adopté mais j'ai aussi  quelques opinels.

    Encore une photo de fèves ...Grrrrrr.  Hihihi..

    Bises au sud et au nord.

    Bonne semaine à tous.

     

     

     

    9
    barbajuan
    Mardi 26 Août 2014 à 18:00
    barbajuan

    Magnifique billet sur l'Opinel. Il n'y a rien à rajouter. J'aie personnellement le vieux n° 9 de mon papa sans virole (je crois qu'il s'en servait même de cure dents, tant pis pour les dégoutés) et quelques modèles + récents dont un, que je trimbale toujours sur moi, pas dans mon sac à main, ( je n'en porte jamais) mais, dans la poche revolver de mes jeans de cavalière. Opinel marque Française Cocorico qui ne fait pas fabriquer à l'étranger et patati et patata et gnagnani et gnagnana, discours en ce moment galvaudé par TOUS les candidats. Sur ce ne parlant jamais de politique je ferme ma G..... et vais faire un tour sur la plage. Gros bisous à qui vous savez et très gros bisous à toi Jupinou. Mireille 

    8
    Samedi 24 Mars 2012 à 02:47
    La Cachina

    douk douk, un truc de cannibale, c'est sûr

    7
    Mercredi 21 Mars 2012 à 01:24
    La Cachina

    pour les raffiné, hihi on taillait ine épine d'arnavet, pour se gratouiller les dents devant les dammes, heu......

     

    ramasses les présevatifs encore bon, il n'y a pas de petites économies

    ro bisous

    6
    Mercredi 21 Mars 2012 à 01:24
    La Cachina

    ça ne doit pas être rentable, vive opinel

    bises

    5
    Mercredi 21 Mars 2012 à 01:22
    La Cachina

    tu as la photo de ce douk douk, ça m'intrique

    4
    Mercredi 21 Mars 2012 à 01:21
    La Cachina

    ben j'ai toute la collection de mon père de vrai couteau de cuisinier des années 30

     

    tu vas chez mac do, point de couteau ni fourchette , pas de danger, hihi

    gros bisous

    3
    Mercredi 21 Mars 2012 à 01:21
    La Cachina

    mais si avec un fusil diamant, ou une pierre à huile

    2
    Lundi 19 Mars 2012 à 22:27
    Liliane

    Superbe article ! Quelle documentation... Mais l'opinel, c'est un truc de mecs ! Il y en a quelques uns à la maison... Je trouve que ça sent le métal quand c'est humide... Et pis ça rouille ! Ces couteaux me font peur, je suis incapable de les refermer... Je me suis coincé un doigt en fermant un canif et depuis...
    J'aime tes couteaux anciens... Ce serait pour en faire collection bien sûr !
    Et Mireille qui va à la plage... Ralala... Chez nous on ne se met pas encore en T-shirt...
    Gros bisous mon Jupinou et à mes blogpotes préférés aussi.

    1
    Lundi 19 Mars 2012 à 13:38
    tante Victorine

    Très bel article. Il faudrait envoyer le lien à Opinel qui, je viens de vérifier, ne fait pas faire ses couteaux en Chine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :