• Morue à la Poêle (sartan)

    <o:p></o:p>Rien d'extraordinaire pour cette recette, seulement que la morue sèche est de plus en plus rare.

    Mais tout d'abord une fleur de la passion de cet été

    Prenez de la bonne morue séchée, pas des filets pleins d’eau, non la vraie morue séchée d’autrefois, celle qui tient droite comme une raquette de tennis (elle est de plus en plus chère, et oui)

    Découpez la en rectangles, la brosser, et la faire dessaler la veille à l’eau froide, veuillez à ce que la morue ne touche pas le fond du récipient et changer l’eau au moins deux fois.<o:p>
    </o:p>

    Mettre dans un grande sartan* un petit doigt d’huile d’olive, pendant que l’huile chauffe, prendre torchon ou sopalin et bien éponger les morceaux de morue un à un.
    Farinez les et les mettre à frire dans l’huile bouillante.
    Bien les frire des deux cotés.

    Lorsque tous les morceaux sont bien cuits, les réservez dans un plat chaud.<o:p>
    </o:p>

    Dans le fond d’huile qui reste, et oui la morue en a absorbé un bonne part, verser lentement du bon vinaigre de vin et lorsque celui-ci bout le verser sur les morceaux de morue cuite.<o:p>
    </o:p>

    Accompagner avec de bonne pommes de terre sautées.

    Ce plat n’a rien de léger, mais pour les paysans de l’époque, les calories étaient vite dépensées.

    Ce plat de pauvres, la morue était très bon marché et les pommes de terre du jardin, est devenu un plat onéreux actuellement.

    *sartan : poêle en tole noire ou mauvaise femme méchante

     

    Faites venir un cuisinier à domicile c'est plus facile



  • Commentaires

    25
    Mardi 28 Novembre 2006 à 10:22

    coucou Jupi


    C'est un régal la morue, surtout au Portugal, je me suis régalée !
    Ta recette est facile en plus... Bisous


     

    24
    Lundi 27 Novembre 2006 à 22:40
    C'est là un bien jolie fleurs, je n'en ai presque plus des fleurs, à part quelques roses qui ont bien survécues, il faut dire que malgré la grisaille, l'atmosphére reste bien chaude

    je te remercie d'être passée et je te souhaite une bonne nuit !
    23
    Lundi 27 Novembre 2006 à 20:25
    irene

    Je la connais cette recette, ma mère nous en faisait chaque vendredi saint. Un sacerdoce et j'adorais .


    Sublime ta jolie fleur.

    22
    Lundi 27 Novembre 2006 à 19:15
    christianD
    Avec un peu d'aïoli,non? Bonne soirée
    21
    Lundi 27 Novembre 2006 à 16:37

    qu'elle délicate attention


    que cette fleur de la passion!


    Merci Jupi

    20
    Lundi 27 Novembre 2006 à 16:25
    Marie
    Je me rapelle que mon père nous préparait de la morue, au four avec des pommes de terre du jardin et des oignons et de l'huile d'olive ... ta recette m'a fait saliver sur ce plat et sur mon enfance... mais c'est vrai qu'aujourd'hui la morue séche est assez chère ... comme tu peux le voir j'ai changé de plateforme pour héberger mon blog afin que tout le monde et pas seulement les " msn " puissent me laisser une petite trace de leurs passages. bonne soirée Marie
    19
    Lundi 27 Novembre 2006 à 14:01
    penglobe
    je te donne mon adresse ...pour faire venir le cuisinier ;-)
    18
    Lundi 27 Novembre 2006 à 13:18

    elle est superbe cette fleur de la passion !!


    bisounours z'ours

    17
    Lundi 27 Novembre 2006 à 13:11
    jullia

    J'avais pas lu tes derniers articles!


    merci pour les fleurs..


    Non, je ne me suis pas rétamée dans la gadoue!


    çà va mieux, t'as plus la cagagne?


    Bisous à toi

    16
    Lundi 27 Novembre 2006 à 12:51
    jean-Jacques
    Les Portugais connaissent, dit-on, autant de recettes de morue qu'il y a de jour dans l'année, mais les Marseillais d'autrefois arrivaient juste derrière. C'était leur principale source de protéines, ils en consommaient des quantités industrielles. Il est vrai qu'à l'époque c'était bon marché. Ça a changé !
    15
    Lundi 27 Novembre 2006 à 12:51
    cristina

    Je ne prépare pas ce plat, et j'en mange avec plaisir lors de mes séjours au Portugal!


    Merci pour la jolie fleur!

    14
    Lundi 27 Novembre 2006 à 10:31
    lory
    Joli la photo!!!
    13
    Lundi 27 Novembre 2006 à 09:53
    franny
    Cette vidéo est trop horrible, je l'ai déjà vue , et je ne confierais certainement ma cuisine à cet oiseau de malheur, quanr à la fleur elle est vraiment superbe..
    ( pour la morue c'est pas mon poisson préféré, en plus trops de préparation... lol)

    BONNE SEMAINE
    BIZOOO
    FRANNY
    12
    Lundi 27 Novembre 2006 à 09:37
    sylvie
    Non non jupiter tes cooms son dessu!!
    Bisous et mercie
    Sylvie
    11
    Lundi 27 Novembre 2006 à 09:30
    Estebe
    Voilà un plat qui saute aux hanches, mais qui doit aussi faire chaud à la carcasse. Vive la morue jupiterrienne!
    10
    Lundi 27 Novembre 2006 à 09:25
    sylvie
    Bojour jupiter
    Le poisson est devenu trés chére!!

    C'est bien dommage
    J'ais un nouveau blog
    Bisous
    Sylvie
    9
    Lundi 27 Novembre 2006 à 09:18
    Le baccala ou morue séshée, je n'aime pas trop ça
    Bisous Jupi
    Flo
    8
    Lundi 27 Novembre 2006 à 07:58
    mamina

    Ta fleur de la Passion est magnifique... Pour la morue, c'est vrai qu'elle est de plus en plus chère, mais j'adore ça. Il paraît qu'elle est aussi de plus en plus rare.


    Bisous.

    7
    Lundi 27 Novembre 2006 à 07:55


    Bon lundi par chez toi Jup

    6
    Lundi 27 Novembre 2006 à 07:30
    jupiter
    les portugais sont les rois de la cuisine à base de morue
    5
    Lundi 27 Novembre 2006 à 07:27
    tanette
    Une amie portugaise m'a enseigné une recette qui ressemble à celle-ci : on fait cuire la morue à la vapeur avec les pommes de terre. On fait revenir des oignons à la poêle, on y rajoute la morue effeuillée et les pommes de terre en tranches, on fait légèrement dorer le tout, un délice... mais ce n'est plus le plat du pauvre, comme tu le dis.
    4
    Lundi 27 Novembre 2006 à 06:43
    Martine de Brest

    Maintenant, le poisson est aussi cher que la viande, dommage !


    Bisous et bonne journée

    3
    Lundi 27 Novembre 2006 à 06:36
    francoise

    Très belle fleur, et la recette sympa, pas facile et longue à faire


     


    Bisous


     


    Françoise

    2
    Lundi 27 Novembre 2006 à 06:08
    LA VARLOPE

    Coucou Pat
    Tu me fais rire quand tu fais allusion à une vieille sartan  car dans ta recette il y a aussi une vieille morue OOHoh !! Pardon ! Je t’embrasse et bon dilun Dédé

    1
    Lundi 27 Novembre 2006 à 05:45
    olaf
    Bonjour. J'aime bien les deux significations de sartan ! Non, non, je ne l'ai pas dit...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :