• Le Moulin à Huile de Pascaline - Cotignac

    Le Moulin de Pascaline

     

    Voui, voui, voui, c'est encore une rediffusion, because santé bé........... Il va falloir que j'en sorte car je voudrais bien faire un article sur le moulin à huile de Carcès qui lui, est resté dans son jus,( Je dois avoir qq photos dans mon foutix ordinateur) extraction à l'ancienne et meule de broyage entrainée par un ruisseau, je tire un grand coup de chapeau à la municipalité de ce village pour avoir conserver son moulin intact et qui tient tête à l'Europe des technocratus merdix...

     

    Je ne vous parle pas souvent de l’huile de d’olive et de son extraction. Sans entrer dans les détails qui pullulent sur le net d’ailleurs. On va faire un tour ensemble dans un moulin récent qui vient de s’ouvrir depuis 3 ans dans mon village. Sans être chauvin c’est un enfant du pays qui l’a ouvert et cela me fait plaisir

    Ce n’est pas un moulin à meule classique mais un moulin moderne où le processus de fabrication et surtout les températures et oxydation sont contrôlées avec rigueur. Oui la température fait varier le goût du produit fini, les variétés aussi d’ailleurs, le moment de la récolte aussi, bref ce n’est pas si simple.

    Ce moulin est situé en pleine campagne mais pas si loin des routes que ça

     

    pascaline--30-.JPG

     

    pascaline--28-.JPG

     

     

    Tous les jours le propriétaire peint le ciel en bleu Provence, couleur que l’on ne trouve qu’ici. Bon d’accord on est chauvins car quand il pleut, il PLEUT ici

    pluie-nov-2011--1-.JPG

     

    Entrons  donc dans ce moulin

    pacaline-N--14-.JPG

     

    Oui comme je vous l’ai déjà dis c’est un moulin moderne, avec inox et plastique alimentaire, les grosses caisses sont des palox à olives (certainement encore un mot étrange obtenu par le mélange de palette et box)

    pascaline--31-.JPG

    Ces palox servent donc à stocker les olives amenées par différents clients du moulin (il y a environ 15 à 20 variété d’olives cultivées sur ma petite commune)

    pascaline--4--copie-1.JPG

    En principe la quantité requise pour avoir sa propre huile est 300 kg, mais dans ce moulin cela commence à 200 kg

    Vous pouvez mener aussi 200 kg d’une même et seule variété d’olive si vous êtes connaisseur, un peu comme un vin mono cépage.

    La durée de stockage ne doit pas être très longue car il y a risque de dégradation diverses (échauffement et fermentation, moisissement etc.…aliens verts dévoreurs d’olives, chutes de météorites « faut pas croire qu’elles tombent toutes aux USA ») il faut donc porter des olives saines si vous voulez avoir une bonne huile, c’est normal

     

    Ces palox sont versées  dans une trémie qui amène les  olives dans la laveuse/effeuilleuse à eau

    pascaline--8-.JPG

    pascaline--11-.JPG

    par un tapis  élévateur à godets

    pascaline--10-.JPG

    Ensuite elles tombent  dans une autre trémie , puis dans un bac où les olives seront effeuillées et lavées à l'eau

      laveuse-copie-2.JPG

     

     

    ensuite elles s'égouttent puis sont séchées par un ventilo puis entrainées par une vis sans fin vers le broyeur , là  va  commencer  le broyage par une machine  dite  : broyeur à marteaux

    pacaline-N--8-.JPG

     

    Ce local à température controlée est une boite vitrée , l'endroit est  un peu bruyante  et glissante (personnel autorized only)

    pacaline-N--9-.JPG

    où se déroule le principal de la transformation . Une fois broyées les olives réduites en pâte tombent dans le malaxeur à vis sans fin,

    pascaline--26-.JPGcette opération de malaxage dure environ 45 minutes, mais ici il y a une différence, le malaxage se fait à l’abri de l’air pour éviter l’oxydation de la pâte,( c’est plus compliquée que ça en réalité car fait varier le taux de péroxyde, blablabla, mais là je ne suis pas assez calé pour vous expliquer correctement ) « Faut voir le ministre de l’agriculture qui lui sait tout » et la température doit se situer entre 25 et 27° pas au-delà,  alors que sur meule classique en pierre le broyage/malaxage se font à l’air libre d’où une oxydation plus grande

     

    Cette pâte part ensuite vers le séparateur qui va comme sont nom l’indique séparer l’huile du mélange résidu et eau, on a donc à faire à un moulin « 2 phases »

    pascaline--14-.JPG

    Ensuite une décantation naturelle sur eau très tiède va s’effectuer.Le contrôle s'effectue toujours manuellement pour optimiser le produit

    pascaline--13-.JPG

    pascaline--17-.JPG

    pascaline--19-.JPG

    Contrôlée manuellement l’huile est ensuite versée dans des cuve inox selon sont fruité qui varie au fil de la saison de ramassage. Par exemple mi Novembre on aura une huile « fruitée vert », mi décembre « fruité mûr ». Si vous portez donc 250 kg d’olives  début de saison vous aurez votre propre huile de vos arbres avec un "fruité vert"

    pascaline--15-.JPG

    Mais sachez que comme dans le vin des assemblages sont possibles

    Un peu comme si vous mélangiez de la radioactivité Fukushima goût iode avec celle de Tchernobyl goût terre, vouiiii je raconte des conneries, et la radioactivité vieillit très bien....l'huile d'olive pas trop alors autant la consommer dans l'année, vous en retirerez tous les bienfaits

    L’huile d’olive de qualité se conserve maximum 2 ans environ

     

    Tout cela consomme de l’électricité évidemment, pour en réduire on pourrait :

    pascaline--21-.JPGqu'on rétablisse les travaux forcés (faudra en parler aux Verts et aux Sanctionneurs de tout poil ) et même TAXER lourdement les moulins à huile

    Allons donc faire un tour dans les autres partie du moulin où plein de produits naturels vous attendent

    pacaline-N--25-.JPG

    pacaline-N--22-.JPG

    Huile d'olive bien sur, des confitures , des produits de soins à bases d'huile et de plantes naturelles


    pacaline-N--27-.JPGpacaline-N--28-.JPGEn voici quelques photos mais le mieux c’est que vous y alliez vous-même

    En principe au Moulin de Pascaline une grande « roustide » est prévue entre Noël et le Jour de L’An, mais pour cela il me faut confirmation et je vous tiendrais au courant

     

     

    Renseignements utiles :

    06 81 65 25 22

    06 74 22 07 77

    Site : http://www.lemoulindepascaline.com/

    Courriel : lemoulindepascaline@orange.fr

     

    Et n'oubliez pas de cueillir vos olives

    pascaline--34-.JPGL'olivier est le plus bel arbre de notre si beau coin de Provence

    pascaline-centenaire.jpg



  • Commentaires

    9
    josiane
    Mardi 26 Août 2014 à 17:13
    josiane

    je retiens l'adresse pour mon prochain séjour (en avril) et oui, c'est loin !!!

    J'espère en profiter pour vous voir.

    Amitiés

    8
    René l
    Mardi 26 Août 2014 à 17:13
    René															l

    Bonjour jupi.

    Très beau documentaire. merci. En plus, nous savons où passent tes olives !!

    Premières gelées cette nuit et il faut vite que j'aille démonter mon système de pompage à la source. BBBRRRRrrrrrrrrrrr.

    Bonne journée à tous *.

     

    7
    Samedi 30 Novembre 2013 à 20:28
    La Cachina

    oui > mail

    6
    Samedi 30 Novembre 2013 à 16:26
    Rosedesneiges

    bonjour Jupi

    J'ai entendu parler de ce moulin lorsque nous allions dans le Var je voudrais être certaine que l'huile vendue ets bien faite avec des olives du var et que ce n'est pas une huile importée d'Espagne ou D'Italie.J'avais l'intention d'en faire venir par correspondance .

    Meric de me renseigner

    bisous

    rosedesneiges

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 09:34

    Bonne fin de semaine
    Bisoux


    dom

    4
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 22:49
    Liliane

    Comme j'aimerais porter mes olives au moulin... Quelle belle huile ! Comme elle doit être bonne. Un article bien complet ! Merci mon JUpinou. J'utilise beaucoup d'huile d'olive ! Mais j'achète de la Puget...
    Bonne soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS.

    3
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 18:47
    mounic

    que voilà un joli billet! moi aussi je suis patraque depuis quelques temps, mais là, j'étais obligée de te laisser un com, parce que c'est très bien fait et expliqué. Avant, je portais les miennes au Luc, maï lou moulin s'es roumpù! Adioù boto! alors je les portes chez un particulier quia acheté lui aussi, en Italie, un moulin comme celui de Pascaline! Je n'ai pas encore tasté le résultat, j'espère qu'elle sera bonne! bisous ma Biche, de loin, parce que je suis vraiment ratapla...

    2
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 14:18
    lizathenes

    Comme de toute façon, au Moulin, il faut y aller chaque année à la récolte des olives pour se faire son huile de l'année, j'y retourne avec plaisir .

    1
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 13:02
    marithé :010:

    whaou quelle belle couleur elle a cette huile, tu sais le gouvernemet va la taxer à 55% peut etre car ce doit être un produit de luxe non ???  beau reportage mon jupinou , mais les 200 kgs d'olives faut les avoir ..

    j'espère que tu vas bien ?  et je t'envoie ma tendresse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :