• La Côte de sanglier au vin rouge

    J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais qu'un autre vie ne vaut pas mieux, faut il tenter un troisième ou rester sur la première

    Côte de sanglier au vin rouge

    A l'instar de Dieu, vu que le m'appelle Jupiter, je suis allé prélever une côte de sanglier sur un vieux mâle qui avait de l'expérience, pas comme ce couillon d'Adam .

    Sachez qu'un sanglier avec une côte en moins peux vivre encore longtemps et heureux, entouré de belles laies. Bon celle la elle est lourde.


    Bref j'ai "compensé" la perte du pouvoir d'achat  en puisant dans de la viande non taxée, made in colline de Provence.


    Non en réalité c'est une vieille côte qui "trainait" dans mon congélateur. J'avais décidé de la faire au grill , mais  une fois cuite sur une ardente braise ( putan m'y sies escoulanta dous ouros, qui davan *)- putain j'ai attraper la suée deux heures là devant-  de souquets* d'olivier - morceau de souche d'olivier qui donne une braise de haute qualité - , Mr sanglier avec un goût de felùn* - fauve, très fort, bref il ne sent pas la garrigue, mais plutôt le renard-. Même avec l'estomac et les sens blindés c'était quasi immangeable. Je pense que ce couillon de sanglier c'était couché sur un "caca" coté cotelette, donc caca dedans dans le ventre et caca dehors, cela met la côtelette en en sandwich, un peu comme le hamburger de Mc Do, et ce vieux cochon devait avoir fait un somme prolongé, le goût était bien imprégné.

    J'aurais pu aussi faire une femme avec cette Côte , comme Dieu le fit, mais vu l'état de la côte je ne serais arrivé qu'à faire une cochonne qui pue, mes pouvoirs étant très limités, j'ai finalement opté pour la solution culinaire, plus facile et sans conséquence pour l'espèce humaine.


    Pour cela j'ai un vin rouge magique, dont je tairais le nom, qui "masque" les goûts prononcés , à merveille ,  qui emmasque* aussi " sian touti emmasqua" -nous sommes tous emmasqués, dans le sens mâchurés, ivres -  .

    Image


    Muni de mon vin magique, j'ai bistouillé une petite recette banale pour arriver à manger cette côte de vieux mâle
    Pour faire cette tambouille il faut
    - 1 belle côte de sanglier qui sent fort et déjà grillée (une nornale c'est beaucoup mieux)
    - 2  oignon coupés grossièrement
    - 1 poignée de champignon de paris récupéré au fond du congélateur, ben oui il y a plein de choses "intéressantes", des petits pois blanc, une vieille truffe dans son emballage d'alu, même un vieux poulpe qui date de Jules Vernes, sans compter les horreur des séries policières scientifiques américaines.
    - 1 poil de thym et du serpolet, laurier , sel, poivre
    - de l'huile d'olive
    - 1 clou de girofle
    - 1 verre peu de bouillon de poulpe , non poule
    - 1/2 bouteille de jaja rouge "La cuvée du Patron"
    - et une casserole en inox sans manche (beuh j'avais que ça) qui résiste à la "cuvée du patron"
    - 2 silex (silex/pirrite) pour allumer le gaz

    Le reste c'est du classique

    - faire revenir les oignons dans l'huile d'olive pubère, puis les champignons.
    - jetez une verre de bouillon de poule
    - thymmisez, lauriètez, et gardez le serpolet pour un futur lapin chasseur.
    - salez, poivrez, cloutez
    - déposez votre côte cassée en deux , ben oui ma casserole est trop petite
      Image

    - débouchez prudemment le jaja, et attention une goutte à coté et c'est le trou assuré dans le carrelage
    - versez la demie bouteille pour tout couvrir
    - laissez mijoter à petit glouglou
    - puis faire réduire
    - rectifiez si besoin

    Machouillez tout seul dans votre coin cette côte rendue mangeable , et même très bonne
    Finissez le reste de la bouteille de vin rouge, + une autre qui trainait par là.
    Sur ce coup la, ma voisine anglaise croyais que je faisait cuire des restes humains. J'ai eu droit à la visite de la petite lumière bleu clignotante.
    L'explication fût complexe, mais avec force détails et maintes bouteilles de la cave , tout est rentré dans l'ordre, force reste à la loi et aux tire bouchons.
    Par contre dans la nuit j'ai eu la visite d'une deuxième lumière bleu, le Samu ! pour  allez aux urgences vous faire recoudre les trous , "encore des allusions salaces", mais non, les trous dans votre estomac. En effet sur l'étiquette de cette bouteille , au dos on peut remarquer un étrange gribouilli en tout petit, contient du CH3-CO2H en forte quantité, sans compter les sulfites obligatoires qui rongent l'estomac et qui donnent mal à la tête
    Devinez qui j'avais comme voisin de chambre?
    - le brigadier de gendarmerie et toute sa brigade



  • Commentaires

    13
    lizagrèce
    Mardi 26 Août 2014 à 17:48
    lizagrèce

    Je boirai bien un petit verre de la cuvée mais pas de sanglier ... je n'aime toujours pas ça

    http://maisondeliza.over-blog.fr

    12
    jacqueline
    Mardi 26 Août 2014 à 17:48
    jacqueline

    oui, t'es con quand même, et t'es fort!

    11
    jacqueline
    Mardi 26 Août 2014 à 17:48
    jacqueline

    Tu me fais bien rigoler Jupi, merci! J'adore   tes idées loufoques  par exemple  ces  petites lumières bleues que tu sais rendre si compréhensives!  

    et tu es fort si tu as réussi à rendre potable cette viande si malodorante!

    10
    josiane
    Mardi 26 Août 2014 à 17:48
    josiane

    ben, j'sais pas si je ferais cette recette là !!! Pis pour voir des gendarmes partout, non merci. Une autre fois peut être !!!

    Bonne journée, portez-vous bien (quoique après la côte de sanglier, y a des doutes, forcément)

     

    9
    Golovine
    Mardi 26 Août 2014 à 17:48
    Golovine

    J'ai bien ri tout au matin. Votre billet était si rigolo et comme toujours, j'ai eu de la peine à déterminer si c'était du lard ou du cochon ! Moi, j'ai un autre proverbe ou citation concernant la vie ...

    La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

    Je ne peux pas la rendre à son auteur, moi les trous, je les ai dans la mémoire. Passez un bon dimanche cher Jupiter. Moi ce sera tranquille. J'ai eu des visites hier et la maison est sens dessus dessous et le temps de ranger le bordel ... Je ne m'étais pas foulée pour le repas : raclette et pickles de la Migros, pommes de terre bretonnes cuites dans leur chemise et serves telles quelles. Mais l'ambiance a été bonne. Devinez combien nous avons bu de bouteilles de rouge à 8 ? Une pauvre malheureuse, faut dire que la moyenne d'âge de la tablée devait osciller autour des 82 - 84. Voilà un peu de bavasserie pour vous distraire, un bon dimanche et de grosses amitiés. Golovine

    8
    Mardi 25 Septembre 2012 à 10:26
    Marithé

    tu sais, je pense comme rené l'anchois,  t n'es pas heureux  , qu'est ce que tu fiches donc avec une personne qui ne te rend pas heureux , c'est pas une vie  et tu peux  être encore heureux avec une personne qui t'apprécie et qui t'aime mon jupinou   gros bisouss

    7
    Mardi 25 Septembre 2012 à 10:24
    Marithé

    c est bien beau tout ça mais  faut du sanglier lol ..gros bisous mon jupinou  et je pense à toi très fort

    6
    Lundi 24 Septembre 2012 à 23:54
    Liliane

    Tu vas mieux j'espère... Je n'aime toujours pas la cuisine au vin rouge qui mijote... Pfiou... L'odeur... J'arrive pour t'aider à la manger dès que l'odeur sera partie ! Fais moi signe dès que c'est prêt !
    Bonne nuit mon Jupinou.
    RÔOOoooo bisousssSSSS venteux, pluvieux, frigorifiés du Nord au Sud en passant par Coux...

    5
    Lundi 24 Septembre 2012 à 13:32
    Victorine

    Quel plaisir de te lire. Par contre je n'ai pas aimé les commentaires xénophobes à la limite du racisme publiés récemment et qui m'ont fichu les boules concernant les beaux, les bons, ceux faisant partie de la race des purs provencaux, face aux envahisseurs étrangers. Qui leur a vendu les terrains ? les maisons ? Ce sont les provencaux !!! Ca faisait longtemps que je voulais te l'écrire, c'est fait et je te reste fidèle.

    4
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 18:15
    Mireille

    Si la casserole est assez grande on est quand même obligé de couper la côte en deux ???

    Eh ben quoi !!! On peut être brune est poser des questions de blonde non ???
    Super la recette Jupi. Il me manque juste le sanglier pour le moment.
    Bisous et coucou à Li Re

     

    3
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 14:02
    Carole70

    Bonjour, un petit coucou, pour vous inviter sur mon blog :

    www.familletrucsetastuces.com

    Merci à bientôt

    2
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 11:58
    René l'anchois

    Bonjour Jupi.

    Ta 1èr new n'est pas rassurante. Dur de se sentir abandonné.Il faut que tu prennes encore sur toi et faire front. Divorces, vends ta maison fais toi soigner et après dépense tout ton argent en faisant la fête et en te faisant plaisir.

    Plus facile à écrire qu'à faire je sais.

    Pour la recette, je verrai car je n'ai que rarement des morceaux avec côtes. Je suis gâté avec avec épaule ou cuisseau ou alors des morceaux déjà découpés pour les civets.

    Bon dimanche Jupi et tiens le coup.

    Bises à Li et à Mi.

     

    1
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 07:44

    T'es con !

    Mdrrrr

    Bon dimanche.
    Bisoux Jupi.

    dom


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :