•  

    La suite de l'histoire de mon petit "Mocassin Choucou" bientôt promis

    Comme je m'ennuyais et que l'hiver approche avec tous les inconvénients que nous devons supporter dans notre pauvre pays  ( loups , ours blancs, blizzard -40 et j'en passe), j'ai donc décidé de faire un peu de bois
    _____________________________________
    Avec ma petite hachette et mes petits bras j'ai donc coupé quelques branchettes

    Ensuite, il faut le refendre, avec mon petit opinel et une pierre j'ai
    donc refendu un petit tas de bûches

    Ensuite comme j'avais beaucoup transpiré, j'ai eu une crise de calculs rénaux, la crise passée j'ai déposé ma petite pierre sur le petit tas de mes calculs précédents


    Mais il fallait bien continuer, j'ai quitté l'opinel pour changer d'outil
    et là c'était beaucoup plus facile.

    et tout cela pour faire un petit feu de rien du tout, en plus de retour j'ai failli être attaqué par un ours blanc, mais il a eu peur de mon terrible Opinel

    54 commentaires
  •  

    Comme aujourd'hui il faisait un temps splendide, j'ai décidé de m'enfermer au lieu d'aller chercher des champignons ou des asperges sauvages, et de compulser les vieilles photos chez ma maman.
    Merci maman de m'avoir habillé comme ça.

    La qualité est médiocre car je n'ai pas de scanner

    Donc je suis au milieu avec mes deux soeurs, oui ,vous pouvez
     rouler de rire par terre, même  Tommy le chien se marre.

     

    Devenu plus grand je décide donc avec difficulté de m'affranchir
     et de devenir un homme en dominant les chevaux de tôle

    Mon apprentissage pour entrer au Cadre Noir


    Attention certaines scènes peuvent choquer


    Le look d'enfer, je vous jure, mais c'était la mode
    de l'époque et j'avais les cheveux blonds

    Attention je commençais à dominer la bête, les cheveux
    devinrent châtains

    ensuite je suis passé au vrai crottin


    pour passer au vrai crétin et à la boisson !
    Mais non c'est de l'eau .



    52 commentaires
  •  



    Je pense encore y croire
    Me promener au pied de ces rochers
    Marcher dans l'odeur des plantes
    M'allonger à l'ombre d'un petit chêne vert
    Tourner les yeux vers le sud et tout ce bleu
    Fixer le soleil, point d'or insoutenable
    Attendre le noir clouté d'étoiles
    Et m'y endormir à tout jamais


    Bessillon fin juin 2006

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique