• Faire son Pastis (attention interdit)

    Dans quelques jours je vous révélerais comment ne pas payer le forfait hospitalier ou "déconne taxe"

    Sachez tout d'abord que cela est formellement interdit en France. Je vous donne donc cette recette à titre indicatif, libre à vous d'encourir les foudre de la douane ou autres services fiscaux morpions

    L'ingrédient de base du pastis est l'anéthol qui n'est en fait que de l'huile essentielle d'aneth
    Si vous disposez d'assez de fenouil sauvage vous pouvez réaliser cet extrait, mais passons.
    L'anéthol était vendu à la sauvette sur les chantiers par des marchands ambulants, cela se passait dans les années 70 pour ma part (nostalgie)
    L'anéthol n'est pas vendu en France , mais en trouverez juste après la frontière , en Italie  , en Belgique ou en Andorre, libre à vous de vous faire chopper par la douane, et dans ce cas là mieux vaut passer de la coke les peines sont moins lourdes

    Après ce petit préambule voici donc la recette de base ici dans notre Haut Var
    ___________________


    Première difficulté, se procurer de la bonne eau de vie de marc
    Recommandation : placez les petit ingrédient dans un nouet (gaze récupéré dans les poubelle des hôpitaux, Sarko dit que l'on coûte cher à l'hôpital, autant se servir alors!)

    - 1 litre d'eau de vie de marc
    - 2 morceaux de sucres
    - 3 cuillères à café bombées d'anis vert doux
    - 1 morceau de racine de réglisse (voir votre buraliste attitré)
    - 5 étoiles de badiane (anis étoilé)
    - 3 branchettes (15cm) de fenouil sauvage partagées dans leur longueurs ,  à récolter mi septembre
    - 3 cuillères à soupe de graines de fenouil sauvage de l'année
    - 2 pincées de feuilles de génepi (autre paire de manches , la cueillette en est interdite maintenant je crois)
    - Idem de feuilles absinthe (pas commode à dénicher aussi), mais vous pouvez la remplacer par de l'armoise soigneusement essuyée
    - 1/2 litre d'eau de source (impératif surtout pas d'eau chlorée)

    Petit plus , vous pouvez ajouter huit poils de barbe de Kadafi, cela donne un touche exotique

    Dans un  bocal d'1 litre et demi "le parfait", mélangez l'alcool et l'eau*, faire fondre le sucre, placez les petits éléments dans le nouet, et puis le reste des ingrédients.
    Fermez le bocal et laissez macérer dans  l'obscurité 1 à 2 mois en remuant au minimum une fois par semaine.
    Filtrez ensuite sur filtre papier et entreposez dans un endroit tempéré à l'ombre
    Goûtez : si vous perdez la vue c'est que je me suis gouré quelque part
    Appelez donc le service clientèle au 0 825 256 863* au xîles Caïman
    Ce pastis se boit l'été à l'ombre d'un gentil mûrier en préambule à une gentille bouillabaisse

    * vous ne croyez tout même pas que l'on fait du pastaga à 90°, non !
    * numéro détaxé, si vous êtes encore vivant



  • Commentaires

    16
    sebaoun Patrice
    Mardi 26 Août 2014 à 18:36
    sebaoun Patrice
    bonsoir je viens de decouvrir votre site, bien quel humour cela fait du bien ajouté au soleil de votre region c est parfait merci pour votre aide  dans mes debuts de cuisinier du dimanche amities Patrice
    15
    Mimi l
    Mardi 26 Août 2014 à 18:36
    Mimi															l

    1ère visite de votre blog, je viens de passer 2h à me " fendre la pêche " ; merci à la confiture de gigérine qui m'a permis de vous trouver !!!!
    Le pastis, ma grand-mère le faisait et lorsqu'il était trop fort (dans les 90°) elle faisait chauffer le tisonnier au rouge et le plongeait dans le pastis pour soit disant faire tomber les degrés....... et je me souviens aussi des petites fioles du truc interdit !!!! et de l'état de mon père une fois le fameux pastis bu. je rigole !!!! 
    Bon je reviendrais, j'adore votre humour et je n'ai pas tout lu.
    Une provencale d'Avignon.  

    14
    tinou66
    Mardi 26 Août 2014 à 18:36
    tinou66
    j'ai eu fait
    a l'époque ils passaient même dans les maisons .
    puis on est allé au PERTHUScherchert l'extrait que l'on cacher bien entendu!!!!!!!!
    et l'on faisait notre pastis avec l'alcool que l'on nous donnait en tant que viticulteur
    maintenant ces pratiques je pense ne se font plus
    vu les cartons de btes de pastis que l'on vois passer.
    bise tinou66
    13
    Dimanche 27 Septembre 2009 à 09:43
    laurenceel
    hehe dès que c'est interdit ça m'attire!
    12
    Dimanche 27 Septembre 2009 à 00:01
    tantevictorine
    Avec ton histoire de pois chiche dans les genoux et un éventuel largage dans le fameux tunnel, voilà que je mets à écrire de grosses conneries indigne d'une dame respectable comme moi. Si mes voisins savaient....
    11
    Samedi 26 Septembre 2009 à 21:34
    mounic
    ah! comme tu dis! je vois encore le gars qui passait par villages! avec ses petites fioles marrons, cachées au fond de doubles (triples) poches....mon père en fabiquait avec notre gnôle! ce devait être du tord l'oeil! je te dis pas!mais bon, ça me ramène à mon enfance!tu sais que tu fais rire mes cops a raconter tes caguades sur les eux du Verdon! elles de marrent!!!!bon dimanche ma Biche! je me tirasse toujours....mémé qui te bise
    10
    Samedi 26 Septembre 2009 à 20:03
    bellelurette
    M'enfin mon bon Jupi, avec un article comme ça, va falloir t'amener des oranges aux Baumettes !
    Bizzzzzzzzz.
    9
    Samedi 26 Septembre 2009 à 14:30
    lizagrece
    "Une boisson d'homme" !
    8
    Samedi 26 Septembre 2009 à 13:16
    Marie-France
    J'aime les interdits et particulièrement celui-ci ! Juste une question : tu as un tuyau pour les lui arracher, à Kadafi, ses poils de barbe ?
    7
    Samedi 26 Septembre 2009 à 12:09
    Christine
    Ah oui, les fioles illégales de pastis dans les 70', je m'en souviens...
    6
    Samedi 26 Septembre 2009 à 11:49
    La fille du boulange
    Ah ! bien... bravo !

    Je vais essayer sur le champs, même si je n'ai pas de fenouil chez moi pour raison de sol trop acide mais j'ai une amie qui en a plein son terrain et je vais aller y faire un tour (cependant, j'ai des graines de fenouil, ça ne peut pas faire l'affaire aussi, par hasard ? ça m'éviterait d'avoir à partager le pastaga avec elle car elle n'a pas que la réputation d'écluser, elle !).

    Et donc, l'anéthol ? comment on le fabrique ? moi, je suis curieuse ... LOl !
    On fait fermenter de l'aneth (? avec de l'eau ? sans eau ajoutée ?) à l'abri de l'air ? mais il doit en falloir de quoi assomer un âne mort !

    Bon, pour le cas où, au printemps prochain, j'en plante plein le jardin... ça fera toujours de l'engrais vert si je ne le transforme pas...

    A bientôt

    La Christina 
    5
    Samedi 26 Septembre 2009 à 11:42
    laurent - mon journa
    bonjour Jupi,

    yes, tout à fait interdit,

    ça me fait penser aux fioles qu'on ramenait du Perthus, et qu'il fallait mélanger à de l'alcool (acheté en pharmacie) : ya déjà bien longtemps!

    très bon week end,

    bisous
    4
    Samedi 26 Septembre 2009 à 11:17
    Joëlle
    j'aime bien un  pastis  bien noyé quand il fait trop chaud ! bon W.E ensoleillé !
    3
    Samedi 26 Septembre 2009 à 08:52
    biker06
    yes ! je me souviens que l'on en passait tout le temps d'italie chez moi au temps ou il y avait une vraie frontiere ! hi hi hi
    @ + Pat
    2
    Samedi 26 Septembre 2009 à 08:44
    tantevictorine
    Pour acheter l'anethol en Italie et sans risques, tu peux emprunter mon fameux tunnel à 2800 m. En sens inverse du camino de Santiago. Et voilà encore une merveilleuse idée et un super argument pour acheter ma chapelle. Tu imagines ce titre dans les journaux. Trafic d'anéthol démantelé entre l'Italie et la France. La base se trouvait dans une église. Sinon au sommet du col de l'Arche entre les 2 ex-frontières, il y a un italien qui ouvre sa cabane tous les jours et vend alcool et cigarettes. Bises à toi
    1
    Samedi 26 Septembre 2009 à 07:37
    cricri d amour


    1 volume de Pastis pour 5 volumes d'eau...
    attention de ne pas être taxé pour affichage abusif
    sur des boissons frelatés.
    Tu te vois aux Baumettes, avec rolland (football), jean claude (politique),
    bernard (affaires)...que du beau monde.
    Allez tchin tchin
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :