• Choux blanc en blanquette

    Mon petit papa apprenti, à gauche
    Choux blanc en blanquette
    Les photos de la recettes m'ont été fournies par une fidèle lectrice qui est au Soleil
    Photo-cotignac-007--Resolution-de-l-ecran-.jpg
    Il faut un chou blanc bien dur, on le coupe en quatre et on le fait blanchir dans une marmite d'eau salée.
    On fait cuire le chou à part (pendant ce temps on s'occupe de la viande) et on l'égoutte à la fin de la recette. (C’est un peu brouillon, mais ce sont des notes prises sur le vif, et que je n'ai jamais mis au clair)
    Pour la viande on peut prendre du veau, de l'agneau ou du chevreau.
    Couper la viande en petits morceaux et les faire revenir dans une cocotte, avec de l'huile d'olive.
    Hacher un oignon et le faire revenir avec la viande qui est déjà un peu frite.
    Ajouter l'ail et du persil haché, un verre de vin blanc;
    Lorsque le vin est en partie évaporé, on saupoudre d'un peu de farine et on tourne de façon que tous les morceaux de viande soient bien enrobés de farine.
    On verse un bol de bouillon, ou de l'eau avec un cube de poule au pot, lorsque le liquide est chaud on sale, on poivre, et on laisse cuire à feu doux.
    On passe au chou qui en principe doit être cuit, on l'égoutte, et on le découpe en morceau assez gros.
    On prend alors un plat à gratin en conséquence, dans lequel on dispose, une bonne couche de chou et une bonne couche de blanquette, et on recommence l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients.
    Photo-cotignac-005--Resolution-de-l-ecran-.jpg
    On passe le plat au four 200/220 pendant un bon quart d'heure (tu essayes de comprendre entre un bon quart d'heure et une petite demie heure, ici c'est toujours comme ça. Ou tant que ce n'est pas cuit, avec ça on est avancé).
    Cela fait partie des plats très économiques, à l'époque ou il y avait les choux dans le jardin et les chevreaux dans la colline. Stop j'arrête ce n'est plus de la cuisine c'est de l'histoire provençale et là il y en à des kilomètres
    c'est un hôtel très renommé dans les années trente.
    A  Megève , oui , mais son nom ?

  • Commentaires

    20
    Claude Mathieu
    Mardi 26 Août 2014 à 18:03
    Claude Mathieu

    Désolée, mais pour moi c'était l'hôtel du Parc, route de l'Arly à Mégève, en tout cas dans les années 40-50. Il a peut-être changé de nom depuis, mais je suis persuadée que dans les années 30 c'était  le Parc.

    Il a fallu cette histoire de nom pour que je me décide à vous dire que depuis deux ans je me régale tous les jours de vos chroniques culino-râleuses.

    19
    barbajuan
    Mardi 26 Août 2014 à 18:03
    barbajuan

    Coucou Jupi. 

    Une très belle recette que je ne connaissais pas et que je ferais certainement dans la semaine prochaine. Par contre je connais la résidence Windsor à Mégève qui vient d'être transformé en appartements très luxueux. Encore un palace qui disparait en France ! C'est pas bon signe quoi qu'on en dise ! Mais il ne dort pas René? (Tu as vu la photo que notre Jupi à eu la gentillesse de rajouter sur l sa recette du Paneer, ça m'a fait plaisir). Qui dit aioli dit morue. Miam. Pour moi aujourd'hui c'est goujonnettes panées de soles, sauce tartare. Tout est fait maison naturellement. Bonne journée à tous. (Bises a René) Gros gros bisous Jupinou. Mireille   

    18
    René l'anchois
    Mardi 26 Août 2014 à 18:03
    René l'anchois

    Bonjour Jupi.

    La rédaction de cette recette fait vraiment " ancienne " et pourtant c'est un super MIAM.

    Content de voir ton père en photo. Il est ton mentor et tu en es le digne représentant.

    Pour Mégève, facile, c'est la Résidence Windsor !! J'ai gagné une spatule..Hi.

    Bon vendredi à tous et tout à l'heure je fais l'aioli pour ce soir.( Bises à Mireille ).

     

    17
    Vendredi 10 Février 2012 à 23:57
    La Cachina

    ah, tu crois que c'était le windsor !

    et oui il était en apprentissage à toulon à cette époque

    roo bisous plein de neige

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    16
    Vendredi 10 Février 2012 à 21:15
    La Cachina

    moi non plus, j'ai le côlon en vrac, pourtant j'adore

    mon papa était un chef de grande cuisine avec une brigade de 130 personnes, et le congelé n'existait pas, le chômage non plus, hi

    demain ou après demain il faut que je fasse un vraie potée à la cheminée pour ma fille

    bisous

    15
    Vendredi 10 Février 2012 à 21:11
    Liliane

    J'aime beaucoup ces photos anciennes... Nostalgie... Il était tout jeunot ton papa ! Je crois que tu lui ressembles...
    L'hôtel, c'est le Windsor avant qu'il ne le transforme en appartements... Et qu'il n'y ait toutes ces constructions...
    Une recette de papa... Je prends.
    RÔOOoooo bisousssSSSS.

    14
    Vendredi 10 Février 2012 à 18:49
    Nicole

    Coucou Jupiter

    Ton papa est aussi chou que la recette,belle photo et beau souvenir pour toi.

    Hélas,je ne peux pas manger de choux,pourtant j'adore....pour l'hotel,je vais attendre la réponse,car je suis sage.Bisous Nicole

    13
    Vendredi 10 Février 2012 à 15:30
    La Cachina

    demain la réponse

    merci de votre passage, ba, je râle pas tout le temps, mais souvent

    aujourd'hui c'est la neige qui me fait râler

    12
    Vendredi 10 Février 2012 à 15:28
    La Cachina

    bon d'accord, je vais remettre la maladie de l'aiguille pour ceux qui ne connaissent (histoire vraie)

    pitin il reneige et ça tient

    bises opaques

    11
    Vendredi 10 Février 2012 à 15:27
    La Cachina

    oui mais c'est la neige qui me "gêne"

    nan, c'est pas l'auberge rouge non plus

    10
    Vendredi 10 Février 2012 à 15:26
    La Cachina

    merci Dom, il est au ciel depuis longtemps

    bisoux

    9
    Vendredi 10 Février 2012 à 15:25
    La Cachina

    René dort le jour je pense , hihi, je donnerais la réponse demain si mes neuronses ne sont pas enneigés

    8
    Vendredi 10 Février 2012 à 15:24
    La Cachina

    oh oui c'est vieux et mon papa est dans la cuisne de st pierre depuis longtemps

    bisous

    7
    Vendredi 10 Février 2012 à 15:23
    La Cachina

    je donnerais la réponse demain si vous tous sages

    6
    Vendredi 10 Février 2012 à 15:20
    La Cachina

    il était pitchoun à cette époque

    la neige est là et elle colle

    bises neigeuses

    5
    Vendredi 10 Février 2012 à 13:26
    mounic

    ouh! mon chou! je ne fréquente pas ces hôtels de riches! mais ton papa, c'est tout toi! je l'ai connu de suite! bisettes,la neige arrive!

    4
    Vendredi 10 Février 2012 à 07:58
    Tante Victorine

    Pour les histoires de la Provence on est preneur. Bises bien gelées.

    3
    Vendredi 10 Février 2012 à 07:54
    cricri d amour

    Ho, comme il est chou le papa de notre Jupi,

    je comprends mieux maintenant, tu as la cuisine dans tes gênes.

    Megève, connais pas, c'est l'hôtel du fer à cheval ?

    Bises mon bon Jupi.

    2
    Vendredi 10 Février 2012 à 07:48

    Ton papa était très chou, en apprenti !

    Bonne fin de semaine.
    Bisoux

    1
    Vendredi 10 Février 2012 à 06:37
    Annie

    c'est beau ces photos anciennes...merci pour la recette,bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :